dimanche 19 novembre 2017

Hugues Douriaux - La Renarde

Hello !

J'espère que vous allez bien, que vous avez passé un agréable week-end ! Durant l'été, je suis tombée avec ma mère dans une librairie d'occasion et on a trouvé quelques livres dont La Renarde de Hugues Douriaux. J'avais souvenir d'entendre Margaud Liseuse en parler mais je ne savais plus si c'était en bien ou non, et la couverture m'avait fait de l’œil alors je l'ai prit.

"A quarante-sept ans, Nicole, qui vient de perdre brutalement son mari et dont les enfants sont partis, décide de se retirer loin du bruit de la ville dans sa maison familiale en Bourgogne. La solitude et la vie rude l'effraient un peu. Mais, très vite, elle redécouvre la nature et ne tarde pas à renaître."

Date de parution : 2007
Éditions : Ecrir
Genre : Nouvelle
Pages : 188
Nationalité : Français

***

Nicole vient de perdre son mari, avec qui elle avait une relation très très fusionnelle. On la rencontre donc chez elle, dans une maison que son mari avait hérité de sa famille, isolée, dans un coin perdu de la Bourgogne. Elle est seule, elle est malheureuse, elle ne fait rien de ses journées.
Un jour tout de même, elle décide de sortir, attirée par la forêt environnante. Elle va y faire plusieurs rencontres à commencer par une renarde qu'elle va nommer "Renarde" et avec qui elle va nouer une relation particulière, la considérer comme une "amie".
Elle va également rencontrer Antoine, ou "Le Toine", un homme-de-la-campagne, d'une gentillesse absolue qui s'occupe d'animaux et est aussi sculpteur ; Simon, son frère et sa femme Thérèse.

Petit à petit, grâce à la nature, qu'elle va apprendre à connaître avec Toine, mais aussi grâce à Renarde ou les gens du village, elle va retrouver goût à la vie, elle va sortir, sourire, ne plus culpabiliser à l'idée d'être heureuse sans toujours penser à son défunt mari, Philippe.

Cette nouvelle est un vraie leçon de vie, pleine d'amour, de tendresse, de douceur et ça se lit tout seul, l'écriture est fluide. Je me suis laissée emporter par la description de la forêt, de la nature, de ces animaux.
Beaucoup de souvenirs sont remontés car avant de déménager, j'habitais à la montagne et derrière chez moi, il y avait un petit chemin que j'empruntais souvent, j'adorais me perdre entre ces arbres, à écouter le bruit des oiseaux, des arbres, de la rivière qui coule. C'est tellement reposant, et sans y être, je ressentais la même chose grâce à cette lecture.

J'ai aimé également les personnages, ce qu'ils dégageaient, tant de gentillesse, de bienveillance, d'écoute de leur part. On s'imagine parfaitement le petit village où les quelques habitants se connaissent et sont tous très proches.
Je reconnais qu'il y avait tout de même pas mal de clichés notamment autour du personnage féminin de Nicole, il est parfois difficile de vraiment la cerner mais ça ne m'a pas empêché d'apprécier grandement ma lecture. Il manquait aussi davantage de détails sur la Renarde, bien que ce soit un animal elle est très peu évoquée or elle a une place très importante dans le cœur de Nicole.

Bref vous l'aurez compris, j'ai vraiment beaucoup apprécié cette lecture, elle me parlait beaucoup et m'a évoqué pleins de bons souvenirs. Je me suis attachée aux personnages, et même aux animaux, je n'avais pas envie de finir trop vite la nouvelle.

Et vous, vous l'avez lu ? Si oui, qu'en avez-vous pensé ? Dites-moi tout !

A très vite, bon courage pour demain, belles lectures à vous.

Marie.

dimanche 12 novembre 2017

Joseph Delaney - T.1 L'apprenti Epouvanteur

Hello !

Comment se passe votre week-end ? Aujourd'hui, je reviens vous faire la chronique du Tome 1 de la saga L'Epouvanteur, L'Apprenti Epouvanteur de Joseph Delaney. J'en entendais parler depuis des années et il y a quelques semaines, un ami m'a proposé de me prêter le premier tome, c'était l'occasion de voir ce que pouvait donner cette saga.


" L'Epouvanteur a eu de nombreux apprentis, me dit maman. Mais peu ont achevé leur formation. Et ceux qui y sont parvenus sont loin d'être à la hauteur. Ils sont fragiles, veules ou lâches. Ils se font payer fort cher de bien maigres services. Il ne reste que toi, mon fils. Tu es notre dernière chance, notre dernier espoir. Il faut que quelqu'un le fasse. Il faut que quelqu'un se dresse contre les forces obscures. Tu es le seul qui en soit capable. " Thomas Ward, le septième fils d'un septième fils, devient l'apprenti de l'Epouvanteur du comté. Son maître est très exigeant. Thomas doit apprendre à tenir les spectres à distance, à entraver les gobelins, à empêcher les sorcières de nuire... Cependant, il libère involontairement Mère Malkin, la sorcière la plus maléfique qui soit, et l'horreur commence..."

Date de parution : janvier 2011
Editions : Bayard Jeunesse
Genre : Fantaisie Jeunesse
Pages : 276
Prix : 12,90 euros
Nationalité : Britannique

***

Bon, je pense que tout le monde connaît cette saga ou en a déjà entendu parler au moins une fois mais j'avais quand même envie de vous en parler sur ce blog ^^

Nous allons rencontrer Thomas Ward, septième fils d'un septième fils, donc capable de voir les morts. Il vit dans une ferme avec son père et sa mère et également un de ses frères, qui travaille avec leur père.
Mais Thomas ne va pas rester éternellement à la ferme, il va devenir l'apprenti de L'Epouvanteur, un homme assez froid et distant mais extrêmement intelligent. Son rôle est de débarrasser le compté de toutes les créatures faisant le mal. C'est un dur métier, qui nécessite bien des sacrifices. 

Cela faisait un moment que je n'avais pas lu de fantaisie, avec de vilaines créatures aux noms plus étranges les unes que les autres et avec tout les bons avis que j'ai entendu, j'attendais beaucoup de ce premier tome.

La plume est très agréable, une fois plongée dans l'histoire et les évènements, on ne décroche plus, ça se lit très facilement et bien que ce soit de la littérature jeunesse, même les "plus grands" peuvent largement apprécier !

Les personnages sont très sympas, l'Epouvanteur et Thomas ont des caractères très différents et Thomas ne fait encore que débuter son apprentissage.
J'ai souvent été très touchée par la relation entre Thomas et sa mère, une femme douce mais au fort caractère et brillante. On sent qu'ils sont très proches et qu'elle est comme une sorte de modèle pour son fils. Malgré leur relation assez fusionnelle, on en sait assez peu sur la mère, elle tout comme son fils et l'Epouvanteur restent encore assez mystérieux dans ce premier tome, j'aurais parfois aimé en savoir un peu plus sur chacun de ces personnages. 

De plus, étant donné que c'est un premier tome, il faut le temps de bien s'imprégner de cet univers, que j'apprécie beaucoup d'ailleurs mais qui me paraissait un peu flou par moments.

Bien que je m'attendais à plus dans ce premier tome, j'ai passé un agréable moment et j'attendais de lire le deuxième tome pour me faire un avis plus complet, deuxième tome que j'ai maintenant lu donc la chronique arrivera dans peu de temps. (Non non, je ne vous en dis pas plus... ^^)

Et vous, connaissez-vous cette Saga ? L'avez vous lu ou êtes-vous tentés ?

Je vous souhaite une bonne fin de journée, belles lectures !

Marie.


mercredi 8 novembre 2017

Throwback Thursday Livresque #9 : Ma plus belle histoire de quête !

Coucou !

J'espère que votre semaine se passe bien, aujourd'hui, c'est le jour du Throwback Thursday Livresque, qui est un rendez-vous organisé par BettieRose Books et qui consiste à partager une lecture récente ou passée sur un thème donné.

 

Et le thème d'aujourd'hui est...

C'est un thème intéressant et très vague. Pour ma part j'ai choisi Les Petites Reines de Clémentine Beauvais. J'étais assez hésitante, ne sachant jamais trop si mon choix rentrait vraiment dans le thème x)





Date de parution : 2015
Editions : Sarbacane
Genre : Jeunesse / Aventure
Pages : 270
Prix : 15,50 €
Nationalité : Français





 "On les a élues "Boudins de l'année" sur Facebook. Mais Mireille Laplanche et ses "boudinettes", Hakima et Astrid n'ont pas l'intention de se lamenter sur leur sort ! Elles ont des mollets, des vélos, et elles comptent bien rallier Bourg-en-Presse à Paris... pour s'incruster à L’Élysée ! Place aux Petites Reines !!!"

L'objectif de ces 3 adolescentes est donc de se rendre à Paris, à L’Élysée et chacune a quelque chose à régler sur Paris, de plus personnel.
Tout au long du roman, on va également voir ses 3 jeunes filles essayer de passer au dessus des moqueries, des insultes. Pour la plus jeune, c'est encore un peu difficile mais grâce à la bonne humeur et à l'humour de Mireille, elle va y arriver petit à petit et je trouvais que ce côté là de l'histoire rentrait bien aussi dans le thème d'une "quête".

En tout cas, c'est un très beau roman, plein d'humour et de douceur, et délivrant de beaux messages. Je vous le conseille vivement, il se laisse lire très facilement !

Je vous souhaite une agréable soirée, et de bonnes lectures !

Marie.

dimanche 5 novembre 2017

Marc Levy - Si c'était à refaire

Coucou !

Dans le challenge que je fais avec Laurine, que vous pouvez trouver ici si vous ne savez pas en quoi il consiste, elle m'avait choisi Si c'était à refaire de Marc Levy, et c'est donc sur ce roman que portera la chronique aujourd'hui (oui je sais vous l'avez vu dans le titre de toute façon... mais bref x)).

"Andrew Stilman, grand reporter au New York Times mène l'enquête la plus importante de sa carrière. Au lendemain de son mariage, il est victime d'une agression et s'effondre, mortellement blessé, dans une mare de sang. Étrangement, il reprend conscience deux mois plus tôt.
Revenu soixante jours en arrière, Andrew Stilman doit choisir entre mener à terme son enquête ou découvrir son assassin et déjouer le destin. De New York à Buenos Aires, le reporter se trouve précipité dans un engrenage vertigineux.
S'engage alors une course contre la montre, entre suspense et passion, jusqu'à son dénouement... à couper le souffle."


Date de parution : 2013
Editions : Pocket
Genre : Thriller Romance
Pages : 406
Nationalité : Français

***

Cette fois nous partons pour New York, où nous trouvons Andrew Stilman, un homme approchant la quarantaine, célibataire, et journaliste travaillant au New York Times. Il va retomber sur un amour de jeunesse, Valérie, une belle femme, vétérinaire, habitant depuis peu à New York.
On va également rencontrer Simon, le meilleur ami de Andrew, célibataire lui aussi.

Andrew est déjà un grand journaliste, mais va se faire davantage connaître grâce à un premier article très important, qui va bouleverser la vie de bien des familles. Par la suite, il va se voir confier un nouvel article, un retour sur des évènements passés lors de la dictature en Argentine. Mais ces recherches ne vont pas être là encore, sans danger.

C'est quelques jours après son mariage, alors qu'il court, qu'Andrew se fait froidement assassiné dans les rues de New York. Il se vide de son sang et n'a pas le temps de voir qui est l'auteur de ce crime. Mais il va revenir 2 mois plus tôt et va pouvoir essayer de découvrir qui l'a assassiné. De par son succès au journal, ses recherches, il va se rendre compte qu'il a bien des ennemis.

Je suis tout de suite rentrée dans l'histoire, dans la vie des personnages, je l'ai très vite terminé. J'ai adoré les relations entre les personnages, que ce soit le couple de Valérie et Andrew qui est très touchant, l'amitié si forte entre lui et Simon ou même entre Andrew et un de ses collègues, avec qui il ne s'entend pas du tout. Les remarques d'Andrew envers son collègue me faisaient toujours sourire, je ne sais pas trop pourquoi ^^

J'ai également beaucoup aimé le côté historique du roman grâce aux recherches du journaliste sur un homme ayant eu un rôle important durant la dictature argentine. Je dois reconnaître que certains passages traitant de cette dictature m'ont refroidi, des détails m'ont littéralement glacé le sang mais je n'ai pas pu arrêter de lire ce roman pour autant, tout simplement car je voulais connaître le dénouement et le meurtrier.

Et c'est d'ailleurs un très bon dénouement, je n'ai pas été déçue. Dans ce roman, on est tenu par la suspens, la surprise, la peur aussi parfois et j'ai ressenti tellement d'empathie pour l'histoire de certains personnages, on s'attache très vite !  Il y également beaucoup d'humour et j'ai beaucoup apprécié.

En bref, vous l'aurez compris, j'ai vraiment aimé ma lecture, c'était à la fois surprenant et bouleversant. C'est un très bon thriller à mon goût.

Vous l'avez lu ? Pu peut-être avez-vous d'autres romans de cet auteur à me conseiller ?

Je vous embrasse, belles lectures à vous et bon courage pour la reprise !

Marie.

jeudi 2 novembre 2017

Throwback Thursday Livresque #8 : Je n'aimais pas la couverture et pourtant...

Coucou !

J'espère que vous allez bien et que vous passez une agréable semaine. Aujourd'hui, c'est le Throwback Thursday Livresque, un rendez-vous organisé par BettieRose Books, qui consiste à partager une lecture récente ou passée sur un thème donné.


Et le thème de cette semaine est...


Et pour ce thème j'ai choisi un livre que j'ai eu à lire en français l'an passé, Du domaine des murmures de Carole Martinez.
Pour tout vous avouer, je n'aimais pas la couverture mais le résumé et même le titre ne m'inspirait pas du tout non plus, j'étais persuadée que j'allais m'ennuyer durant cette lecture et pourtant...






Date de parution : 2011
Éditions : Folio
Genre : Historique
Pages : 226
Nationalité : Français






"En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire "oui". Contre la décision de son père, le Seigneur du domaine des Murmures, elle s'offre à Dieu et exige de vivre emmurée jusqu'à sa mort. Elle ne se doute pas de ce qu'elle entraîne dans sa tombe, ni du voyage que sera sa réclusion... Loin de gagner la solitude, la voici bientôt témoin et actrice de son siècle, inspirant pèlerins et croisés jusqu'en Terre Sainte.
Aujourd'hui encore, son fantôme murmure son fabuleux destin à qui sait tendre l'oreille."


Je ne suis pas fan de tout ce qui touche à la religion, alors vous imaginez bien que quand j'ai lu le résumé je n'ai pas du tout été emballée, ça ne me parlait absolument pas. La couverture encore moins.

Mais finalement, j'ai apprécié cette lecture. La plume de l'auteur est excellente.

J'ai aimé le fait que ça se passe au Moyen-Age, on en apprend beaucoup sur cette époque.
On rencontre beaucoup de personnages, des paysans comme des religieux, le Seigneur du domaine etc...
La femme a une place très importante dans le roman, et bien que l'histoire se déroule en 1187, il y a un côté moderne et actuel avec le rôle qu'ont les femmes dans cette œuvre justement.
On en apprend beaucoup aussi sur les Croisades en Terre-Sainte de l'époque. Et tout ceci mêlé à un peu de merveilleux.

C'est un très beau roman, je ne l'aurais pas lu de moi-même mais j'ai été agréablement surprise !

Et vous, vous connaissez ce roman ? Si oui, qu'en avez-vous pensé ?

A bientôt, belles lectures à vous :)

Marie.